De sieste en sieste. Une apologie de la sieste dans un Pummba.

De sieste en sieste. Une apologie de la sieste dans un Pummba.

16:45PM, c'est samedi, le soleil filtre chaud et amical entre les rideaux du salon, un grain de poussière cosmique en suspension dans l'air le met en évidence et se pose dans votre regard, vous mettez en lecture une playlist du week-end, a-t-elle été mise en lecture pour faire le ménage ? vous ne vous en souvenez plus, peu importe, la musique envahit les recoins de votre maison, elle l'inonde comme une rivière douce et patiente et accompagne votre humeur, vous prenez un livre, enfin vous avez le temps de lire, enfin vous avez le temps pour vous, vous vous allongez dans votre Pummba, vous sentez le monde derrière vous s'évanouir, vous remuez un peu, comme un chat au soleil, le canapé est large comme la paume d'un géant, vous ouvrez le livre et reprenez là où vous vous étiez arrêté il y a quelques jours, vous tournez une page pour vous souvenir de ce qui s'est passé, vous faites votre propre précédemment...vous lisez quelques pages et vous vous endormez. Bienvenue dans votre sieste surprise.


Brève histoire de la sieste

(Tous les chemins mènent à...)

Maintenant vous n'êtes plus vous, ou seulement vous, vous êtes tous les êtres de la terre qui l'ont habitée il y a des siècles, le temps, la géographie et l'histoire vous traversent et vous devenez un être primitif, sans complexe, la sieste existe depuis que nous existons et continuera d'exister si nous la prenons comme le plaisir sublime qu'elle est, comme tous les plaisirs qui naissent juste parce que, sans en avoir besoin, en tout cas pas dans un sens utilitaire.

La sieste a été institutionnalisée dans l'Empire romain et son origine étymologique fait référence à la sixième heure de la journée, un moment où la température était trop élevée et où les travailleurs devaient faire une pause pour reprendre leur travail au coucher du soleil. La coutume s'est répandue et a pris forme en fonction de la culture de chaque peuple, devenant dans certains endroits un fait quasi religieux. Ou alors, vous ne vénérez pas votre canapé le samedi ou le dimanche après-midi ?


Tutoriel pratique pour les bons dormeurs

La sieste n'a pas de début ni de fin réglementés, elle n'admet pas les réveils ni les bureaucraties plombantes, elle se passe dans le corps et l'esprit de la manière la plus simple : on s'endort, on se réveille. Mais quand on sait ce que l'on fait, tout est prêt pour vivre ce plaisir imprévu.

Commencez par orienter votre canapé (oui, la sieste se fait sur le canapé) de façon à ce qu'à certaines heures du matin et de l'après-midi, vous puissiez recevoir un peu de soleil sur votre visage ou sur une partie de votre corps - le soleil a un pouvoir apaisant, je suis sûr que vous le savez.

Réorganisez les modules de votre Pummba ou ajoutez un repose-pieds pour agrandir la surface d'assise (si vous avez de la chance, peut-être que quelqu'un vous rejoindra et que vous devrez lui faire de la place).

Choisissez maintenant une activité, lisez, regardez une série sur votre télévision, mettez un podcast sur votre téléphone et faites comme si c'était ce dont vous aviez vraiment besoin. Lorsque le sommeil vous rattrape, résistez un peu (dans certains pays, on appelle cela roupiller) mais seulement un peu, persistez dans votre activité une minute ou deux de plus et vous verrez que le soleil, le temps, le canapé et l'air frais de votre salon se ligueront en votre faveur et vous conduiront docilement vers un doux sommeil.

Et c'est tout.


Pourquoi le canapé et pas le lit ?

Nous laisserons le plus important pour la fin : où faire la sieste parfaite ?

En tant que plaisir non planifié, la sieste mérite une place à part, dans votre lit vous savez pourquoi vous vous allongez après une journée longue et compliquée, c'est l'endroit par défaut pour dormir, c'est ce que vous attendez, mais sur le canapé vous pouvez faire beaucoup de choses, des choses que vous voulez faire et qui peuvent devenir le prélude au repos, sur le canapé la sieste vous prend au dépourvu et vous êtes plus conscient de sa jouissance. D'une certaine manière, la sieste est la rébellion du sommeil et elle ne se produit que lorsqu'elle est nécessaire, elle révèle que votre corps est détendu et qu'il sait encore comment vous rythmer, ou dans ce cas, dormir.

Bonne lecture !